Si pour vous aussi les fêtes de Noël et du jour de l’an sont à la fois synonymes de retrouvailles en familles ET de repas bien copieux, si vous aussi vous avez l’impression que cette période  ressemble trop à un ‘gavage’ organisé, alors voici mes 8 conseils pour des fêtes sans culpabiliser…ou pour faire les bons choix alimentaires 😉

CONSEIL N° 1 : CULPABILISER TU EVITERAS

(oui,  j’ai eu envie de vous le faire en mode Jedi…je sais vraiment pas pourquoi ! 😉 )

C’est déjà le plus important, même si vous faites attention à votre ligne, dites-vous qu’il faut garder le plaisir de manger et que quelques écarts ne remettrons pas en cause les efforts des derniers mois…A moins de faire un repas gargantuesque tous les jours pendant 10 jours, pas de panique. La période de Noël et jour de l’An représente à tout casser 4 ou 5 repas un peu festifs, pas de quoi reprendre 3kg non plus (surtout si vous suivez les conseils suivants ;-)). Donc profitez avant tout de l’instant présent,  profitez de vos proches et appréciez ces moments sans vous prendre la tête.

CONSEIL N°2 (AU CAS OU LE CONSEIL N°1 N’AURAIT PAS MARCHE) : LA FETE AUX PETITS FOURS TU ÉVITERAS DE FAIRE

Il est facile de se laisser tenter par  les petits fours et autres amuses bouches  en attendant le repas et en regardant les petits derniers déballer leurs cadeaux…Le problème est qu’ils sont souvent assez caloriques, notamment en « mauvaises » calories (tarama, pain blanc ou pain brioché, pâtes feuilletés…). Alors mieux vaut les limiter ou alors proposer d’apporter l’apéritif (si c’est vous qui recevez, alors c’est encore plus simple !). Dans ce cas, pourquoi ne pas favoriser des verrines ? En les préparant à base de légumes de saison (en soupe froide, mousse ou en salade), vous obtenez quelque chose de gourmand, festif ET léger !

Si vous manquez d’idées, découvrez  mes recettes de verrines de fêtes ici.

CONSEIL N°3 : EN CUISINE LES BONNES MATIÈRES GRASSE TU SÉLECTIONNERAS

Beaucoup de recettes de fête contiennent de la crème fraiche, que ce soit pour les sauces, les verrines ou les desserts. Elle sert à apporter une texture crémeuse en bouche. On lui reproche souvent de contenir trop de gras et donc un peu trop calorique. Alors bien sûr, on peut opter pour les crèmes fraiches allégées,  mais franchement je ne recommande pas. Les « ultra » light (3% de MG) sont juste bourrées de texturant et ne tiendront pas à la cuisson, quant au goût…je vous laisse juger.

Par contre il existe des alternatives intéressantes à ce produit, je vous en ai sélectionné quelques-unes :

Produit Valeur calorique/100g Quantité de matières grasses/100g Commentaires
Crème fraiche entière épaisse 295 kcal 30 g  
Lait de coco 199 kcal 20 g  

 

Crème de soja 153 kcal 15 g Attention, contient souvent beaucoup de texturants aussi
Ricotta 174 kcal 13 g  

 

Fromage blanc nature 3% de MG 77 kcal 3,3 g  
Tofu soyeux 55 kcal 3 g C’est un tofu mou qui n’a quasiment pas de goût mais permet d’apporter une texture crémeuse ou de remplacer les œufs d’une préparation

 

CONSEIL N°4 : LES FRUITS DE MER AU LIEU DE LA VIANDE TU CHOISIRAS

Bien entendu ce conseil  s’adresse à ceux et celles qui aiment les poissons et les fruits de mer et qui ne sont pas végétariens…

Effectivement le poisson est souvent plus facile à digérer et moins gras qu’une viande (hormis pour le saumon mais dans ce cas on est sur de bonnes graisses, les oméga-3, ce qui reste intéressant). Par contre il faudra faire attention aux quantités de sauce qui accompagne…Je ne dis pas de l’enlever complètement mais se limiter à une ou deux cuillères à soupe sur son poisson (si vous faites attention à vos calories, sinon, faites-vous juste plaisir !).

Si c’est vous qui recevez, pourquoi ne pas opter pour des fruits de mer (coquillages, huitres, crabe…) si votre budget vous le permet ? C’est bon et surtout peu calorique et faible en graisses.

 

CONSEIL N°5 : LE BON ACCOMPAGNEMENT TU CHOISIRAS

Quand je parle d’accompagnement, je parle surtout de ce qui va accompagner la viande ou le poisson. Quand je mange chez les gens, je regrette souvent que cette partie du plat soit un peu oubliée ou restreinte à des pommes de terre ou de la salade verte…Il y a pourtant tellement de choses sympas à faire à base de légumes ! Si vous vous retrouvez à devoir proposer des pommes de terre, ou à devoir choisir entre différentes préparations à base de pomme de terre, voici un petit tableau qui peut vous intéresser :

Préparation Valeur calorique en kcal/100g Quantités de lipides/100g
Pomme de terre dauphine 302 kcal 18 g
Pomme de terre noisette 191 kcal 6,6 g
Pomme de terre rissolée (surgelée) 138 kcal 4 g

 

Sinon, je vous encourage à préférer les légumes (hormis peut-être la poêlée de cèpes bien gorgée d’huile ou de graisse de canard telle que me faisait ma grand-mère…Pas mauvais mais très difficile à digérer et aïe, aïe le foie !)

 

CONSEIL N°6 : LA BONNE BUCHE TU CHOISIRAS

Alors bien sûr c’est une histoire de goût, mais en général, les buches traditionnelles à base de crème au beurre sont de loin les plus grasses et les plus caloriques (et les plus difficiles à digérer…). La buche glacée est la plus « light » mais par contre peut contenir beaucoup de sucre ajouté. Le top sera la buche glacée à base de sorbets de fruits : elle contiendra le moins de matières grasses et sera la plus légère en terme de digestion. Entre ces deux types de buches, vous trouverez les buches à base de mousse de fruit qui contiendra une quantité intermédiaire de matières grasses, de sucres et de calories. Leur texture mousseuse est aussi appréciée après un repas copieux…

CONSEIL N°7 : APRES UN BON REPAS, TON POPOTIN TU BOUGERAS

Rien de mieux pour digérer qu’une petite ballade après le repas ! Si le temps ne le permet pas, pourquoi ne pas tester le nouveau jeu vidéo Just Dance (ou autre !) offert à la cousine Agathe ? Tout ça pour dire, que si vous avez fait un gros repas, plutôt que de digérer dans le canapé ou sur votre chaise, mieux vaut essayer de bouger un peu, de s’aérer.

Et pour les jours ou vous avez le temps, pourquoi ne pas en profiter pour faire une petite sortie running douce ou juste une petite randonnée dans la campagne environnante ?  A moins que vous n’ayez envie d’essayer une nouvelle activité à la salle de sport près de chez vous restée ouverte entre les fêtes ? Peut-importe, le principal étant de se faire plaisir en stimulant son métabolisme.

CONSEIL N°8 : TA FAIM TU ÉCOUTERAS

Que ce soit pendant le repas ou pour les repas suivants, il est important d’écouter son corps et sa faim.

Vous n’avez pas terminé votre assiette mais n’avez plus faim ? Vous n’avez plus de place pour la fameuse buche de mamie Simone ? Et bien tant pis, ne vous forcez pas ! C’est le meilleur moyen pour se dégouter et en plus ce n’est pas une bonne habitude si on fait attention à son poids.

Pour les repas suivants c’est pareil ! Si vous n’avez pas faim, sautez le repas suivant. Si vous avez juste un petit creux, mangez quelques chose de simple et de léger, comme une soupe, un jus de légumes ou une compote de fruits. En plus cela reposera votre foie…  

 

Sur ces bons mots, vous voilà fin prêt pour passer des fêtes de fin d’année en toute sérénité ! N’hésitez pas à me poser vos questions ou à me faire vos remarques sur ce que vous avez pensé de cet article. Et si vous ressentez le besoin d’être conseillée en matière de nutrition ou de reprendre en main  votre alimentation dès la rentrée, pourquoi ne pas à prendre rendez-vous pour une consultation à distance ou à votre domicile (sur la métropole Lilloise) ?