Ca y est, les fêtes de fin d’année sont passées …et c’est en général à cette période que notre foie se rappelle à nos bons souvenirs ! Avec les excès d’aliments gras, d’alcool, de sucre, il faut dire qu’il a été  particulièrement malmené ces dernières semaines. A la clé : digestion difficile/lente, fatigue, plus de mal à gérer l’alcool et le gras….Le problème c’est que ce pauvre foie n’est pas malmené qu’en hiver, mais toute l’année. Je rencontre des problèmes de foie (engorgement, vide d’énergie ) chez au moins les trois quarts de mes patients et ce, quelle que soit la période de l’année ! Quand on connait le rôle central, et multiple, de cet organe, on se dit qu’il est quand même dommage de ne pas s’en préoccuper. Que diriez-vous d’un petit tour d’horizon sur le foie avec, surtout, des astuces pratiques pour vous aider à en prendre soin ?

QUELS SIGNES M’INDIQUENT QUE MON FOIE EST EN SOUFFRANCE ?

Il y a différents niveaux de dysfonctionnement du foie :

  • Le niveau pathologique, celui qui est détecté par les analyses médicales classiques (dosages ASAT, ALAT, Bilirubine, échographie…) : NASH, cirrhose, hépatites, cancer, …
  • Le niveau non pathologique, on parle alors ‘engorgement, de vide (ou excès) d’énergie, selon qu’on est en naturopathie ou en Médecine Traditionnelle Chinoise. Les signes ne sont souvent pas visibles sur les analyses de sang mais sont perceptibles lors de l’entretien préalable avec le patient ou au toucher (un ostéopathe, un acupuncteur le sentiront)

Petit commentaire en passant : C’est en cela que les médecines douces sont complémentaires à la médecine traditionnelle…Nous prenons en charge un problème avant qu’il ne dégénère en maladie. Rien de mieux que la prévention, non ?

COMMENT VA MON FOIE?

Quels signes peuvent à ce titre vous amener à vous dire que votre foie est en souffrance ?

  • Le réveil nocturne répété ou l’insomnie entre 2h et 4h du matin
  • Une langue indentée sur les côtés (ie. portant les marques de vos dents)
  • Une fatigue durable
  • Une digestion lente, l’envie de dormir après un repas normal
  • La difficulté à digérer le gras (ex : vous avez l’impression de passer l’après-midi à digérer une viande grasse ou votre assiette de saumon ou de maquereau…)
  • Des douleurs aux tendons, des tendinites
  • Pour les femmes, une pilule mal supportée qui donne la nausée
  • Une tendance colérique, un caractère explosif qui s’emporte facilement
  • Un teint jaune, le blanc des yeux jaunâtre
  • Nausées, surtout après le repas ou en présence d’odeurs fortes (parfum,…)

Si vous vous reconnaissez dans au moins deux de ces symptômes, ou plus, c’est qu’il est sans doute temps de vous préoccuper de votre foie !

 

LE FOIE : LE « GÉNÉRAL DES ARMÉES» DU CORPS HUMAIN

Cette dénomination est tirée de la médecine traditionnelle chinoise…mais ne pourrait pas mieux décrire le rôle clé du foie dans le fonctionnement de notre corps. Et en parlant de rôle, le foie en joue plus de 25 ! Parmi les plus importants :

  • Rôle dans la digestion des graisses via, entre-autres, la production de bile
  • Métabolisme des protéines, des sucres et des lipides (dont le cholestérol. A ce titre, un cholestérol trop bas pourra indiquer un hypo-fonctionnement du foie)
  • Aide à la captation ou au stockage des micronutriments: vitamine A,E,K,D, fer, cuivre,…
  • Rôle de détoxification, des substances toxiques extérieures (alcool, médicaments, pilule, pesticides, fumées,…) et de déchets issus du fonctionnement normal de l’organisme (acide lactique, hormones, ammoniaque,…)
  • Rôle dans la circulation sanguine et la répartition du sang. Il peut contenir jusqu’à 15% du sang de notre corps.
  • En MTC, il est aussi le bouclier des émotions et du stress. Il agit comme une sorte d’éponge pour nos émotions.

 

COMMENT PRENDRE SOIN DE SON FOIE AU QUOTIDIEN ?

Quand on pense au foie, on pense souvent aux cures détox. Seulement voilà, ce type de cure devrait être réservé au printemps et à l’automne, deux périodes  plus propices en termes d’énergies à un travail en profondeur sur le foie. Je ne vais pas m’appesantir dessus ici car j’y ai déjà consacré un article il y a quelques mois. Par contre je voudrais vous donner quelques astuces pour prendre soin de votre foie le reste de l’année.

LE BIEN-ÊTRE DE VOTRE FOIE COMMENCE DANS VOTRE ASSIETTE…

ARTICHAUTLe foie est chargé de filtrer, neutraliser et évacuer les toxines apportées par notre alimentation (les xénobiotiques).  C’est un processus normal et naturel. Le problème de notre mode de vie actuel est qu’il est particulièrement chargé en xénobiotiques.. Pour épargner votre foie, il est donc recommandé de limiter l’alcool, les sodas et jus de fruits (première cause de la maladie du « foie gras » ou NASH), d’éviter la cigarette et la cigarette électronique,  de faire attention à la prise automatique de certains médicaments comme l’aspirine, le Doliprane,… A contrario, favorisez autant que possible :

  • l’alimentation bio (surtout pour les aliments ayant une peau fine ou qu’on mange sans les peler : poivrons, fraise, raisin, brocoli,…),
  • les bonnes huiles végétales (huiles vierges de colza, d’olive, de noix,…),
  • les aliments riches en antioxydants (fruits et légumes colorés, herbes aromatiques, épices,…),
  • les légumes soufrés comme le brocoli ou d’autres types de choux.
  • la cuisson à la vapeur douce (évitez la cocotte-minute et préférez le cuit-vapeur en inox) pour éviter la formation de composés toxiques durant la cuisson (

curcuma-detox-foieSi on ne devrait en citer que 6, Le romarin, le curcuma, l’artichaut, les radis noirs ou blancs, le brocoli, le pissenlit  seront vos alliés de choix ! Usez et abusez-en que ce soit en cuisine ou en infusion. Et n’oubliez pas de bien vous hydrater (1,5L d’eau/j au moins) car le foie a aussi besoin d’eau pour effectuer son travail de détoxination.

 

…ET SE POURSUIT A TRAVERS VOTRE HYGIÈNE  DE VIE

Pour commencer, évitez les espaces enfumés et les endroits pollués autant que possible. Aérez bien votre intérieur (15min/j) et éviter d’utiliser des produits d’entretien (autre que savon noir, vinaigre blanc, eau oxygénée) et des produits phytosanitaires. Faites également attention aux cosmétiques : favorisez les cosmétiques bio, idéalement de petites marques indépendantes car les composés toxiques franchissent la barrière cutanée. Servez-vous d’applications comme QuelCosmetic pour évaluer la toxicité de vos produits.

Autre astuce : se coucher tôt ! L’énergie du foie ainsi que son travail de désacidification de l’organisme commence vers  23h. Se coucher avant cette heure-là, lui permet donc de fonctionner au mieux.

Enfin, il est primordial de gérer vos émotions et votre stress. Toutes ces émotions refoulées, non exprimées iront se somatiser au niveau du foie et en bloquer les énergies. Pour cela, la respiration en cohérence cardiaque, la méditation, la sophrologie, l’hypnose ou, pour les cas les plus anciens, la psychothérapie, pourront vous y aider (liste non exhaustive bien sûr). Et inversement, un foie en bonne santé réduit les risques de « se faire de la bile » pour rien 😉

ET SI JE DOIS DONNER UN COUP DE POUCE A MON FOIE ?

tisane pour le foieEn dehors des périodes propices à une détoxination du foie, si vous avez besoin  de lui donner « un peu d’air », le meilleur moyen sera d’alléger votre alimentation, en optant pour des bouillons et/ou des jus verts (70% de légumes verts, 30% de fruits et épices pour l’équilibre gustatif sans l’excès de sucre) sur quelques jours. Les tisanes à base de romarin, de chardon-marie, de curcuma pourront être consommées tout au long de la journée. Mes marques chouchou : Les Comptoirs de l’herboristerie, Tisane Bon Foie de Hildegarde de Bingen, tisane romarin-abricot de PAGES,…

En gemmothérapie, 10 à 15 gouttes de bourgeons de romarin en cure de 3 semaines, suivi d’une semaine de pause (renouvelable si besoin).

Il est également possible de se masser le foie avec 3 gouttes d’huile essentielle de romarin à verbénone mélangé à une huile végétale, matin et soir

Dernière astuce : la bouillotte chaude ! Placée sur le foie pendant une vingtaine de minutes, de préférence le soir, une simple bouillotte le soulage efficacement de l’engorgement. Cet apport de chaleur lui permet de travailler au maximum de ses capacités.

CE DONT IL FAUT SE MÉFIER…

A moins que votre corps ne vous le fasse clairement sentir (pas de sensation de faim), un jeûne intermittent ne sera pas toujours recommandé. Selon votre typologie/terrain, un jeûne intermittent peut en effet entrainer de la déminéralisation ou gêner le fonctionnement naturel du corps. Idem pour le jus de citron le matin, cela ne convient pas à tout le monde.

Les compléments alimentaires (sous forme d’extrait sec, d’extrait fluide, d’EPS) à base de radis noir, d’artichaut, de chardon-marie, de pissenlit, le desmodium ont une action plus forte et seront à privilégier pendant les cures de printemps ou d’automne.

Notez que le desmodium a plus un rôle dans le renouvellement cellulaire et la ‘réparation’ des foies abimés par la maladie (cirrhose, hépatite, cancer,…) ou par les traitements (rayons et chimio notamment) alors que les autres plantes agiront sur la stimulation de la sécrétion et/ou l’excrétion de la bile et/ou sur une des phases de la détoxication hépatique.

 

Nous voici à la fin de cet article qui, je l’espère vous aura parlé.

 Il faut aussi savoir que le foie est au carrefour de plusieurs processus et fortement lié à l’intestin. Un intestin hyper-perméable (« poreux ») aura tendance à exacerber l’engorgement du foie.

Maintenant, à la lumière de cet article dites-moi comment va votre foie ?