J’ai eu envie de commencer un cycle d’articles sur le lien entre microbiote/santé digestive et équilibre hormonal. Voici le premier.

Certaines de mes patientes me remontent souvent des troubles digestifs plus marqués juste avant leurs lunes ou au moment de l’ovulation. D’autres ont l’impression de faire des réactions plus importantes (migraines, diarrhées, démangeaisons, nez bouché, brouillard mental…)  sans raison apparente à ces périodes. Est-ce normal ? Comment l’expliquer ?

Alors tout d’abord, non, ce n’est pas « normal », mais il y a une explication et donc des moyens d’agir.

Pour commencer, laissez-moi vous parler de l’histamine et de « l’intolérance à l’histamine » qui joue un rôle ici….

HISTAMINE ET INTOLÉRANCE A L’HISTAMINE

L’histamine est une molécule de signalisation du système immunitaire. Elle est souvent connue des personnes allergiques car c’est un des médiateurs des allergies de type I (celle qui cause, gonflement et œdème, rougeur, bouffée de chaleur,…). Elle joue également d’autres rôles, notamment sur la régulation de la sécrétion d’acide de l’estomac, de la contraction des muscles lisses de l’intestin, dans l’ovulation…(ou dans l’activation de la libido).

L’histamine est produite par nos cellules mais peut également  être apportée par certains aliments ou encore être sécrétée de façon plus importante suite à la digestion d’autres aliments dit histamino-libérateurs  . Pour éviter qu’elle ne s’accumule, les cellules de notre intestin sécrètent certaines enzymes appelées MAO et DAO. Si l’équilibre entre entrée/sécrétion d’histamine et dégradation de l’histamine est rompu, celle-ci s’accumule et déclenche certains symptômes pouvant faire penser à une allergie : maux de tête, bouffée de chaleur, diarrhée, ballonnements, tachycardie, spasmes digestifs, acidité gastrique… C’est ce que l’on appelle l’intolérance à l’histamine.

aliments riches en histamine

Liste plus complète ici : https://www.histaminintoleranz.ch/downloads/Feuille_di%C3%A9t%C3%A9tique_histamine_SIGHI_(FR).pdf

LES CAUSES DERRIÈRE L’INTOLÉRANCE A L’HISTAMINE

L’intolérance à l’histamine est donc un déséquilibre entre entrées/sécrétion d’histamine et dégradation/élimination de celle-ci. Voici les causes pouvant expliquer cette dérégulation.

Raisons pouvant expliquer trop  d’entrée ou de sécrétion d’histamine :

  • Consommation de trop d’aliments riches en histamine au même moment ou sur la journée
  • Déséquilibre de flore (SIBO ou autre) entrainant un excès de bactéries sécrétrices d’histamine
  • Excès d’œstrogènes, ces derniers stimulant la libération d’histamine (=>je sens que vous commencez à voir le lien entre cycle et problèmes digestifs…)

Les causes pouvant expliquer un déficit d’élimination de l’histamine

  • Manque de vitamines B6, B9 ou B12 qui servent de co-facteur à l’enzyme DAO (et donc qui lui permettent de remplir son rôle)
  • Un SIBO, qui va gêner l’activité des enzymes DAO et MAO
  • La génétique ! Certaines personnes ont moins d’enzymes DAO ou MAO ou es enzymes qui ne fonctionnent qu’à X% de leur fonctionnement normal
  • Un excès d’œstrogène qui diminue la synthèse d’enzymes DAO…ou un manque de progestérone.

LE CURIEUX LIEN ENTRE HISTAMINE ET HORMONES

Comme vous avez pu le voir au-dessus,  les hormones vont venir agir à différents niveaux autour de cette histamine. L’œstrogène à tendance à augmenter la production d’histamine et à freiner, à l’inverse, les enzymes chargées de la détruire. La progestérone joue le rôle inverse.

cyle menstruel et hormonesJuste après l’ovulation, en phase lutéale, la progestérone est à un niveau élevé donc le niveau de DAO est plus haut, ce qui assure un taux d’histamine relativement bas et un mieux-être. A l’inverse, juste avant les règles, le taux de progestérone est au plus bas. Pour peu que le niveau d’œstrogène soit plus élevé que prévu à cause d’un déséquilibre hormonal et/ou d’un foie ‘engorgé’ (le foie est chargé de recycler les œstrogènes. Si cette fonction n’est pas convenablement remplie, les œstrogènes s’accumulent), il peut se créer un déséquilibre au niveau du niveau d’histamine et des enzymes chargées de la détruire…surtout si l’apport alimentaire est important.

MES 5 CONSEILS POUR AMELIORER VOTRE BIEN-ÊTRE TOUT AU LONG DU CYCLE

Voici 5 conseils pour limiter vos symptômes digestifs (et extra-digestifs !) tout au long de votre cycle :

  • Prenez soin de votre foie! Rapprochez-vous de votre micronutritionniste préférée (ou de votre naturopathe) pour chouchouter votre foie au quotidien et pensez aux cures ‘détox’ (les vraies) au printemps et en automne pour lui donner un coup de pouce. Un foie au top vous permettra de limiter le risque d’un excès d’œstrogènes
  • Si vous souffrez de troubles plus prononcés en période prémenstruelle ou avant l’ovulation, limitez les aliments riches en histamine voire sécréteurs d’histamine à cette période.
  • Favorisez les aliments riches en omega-3 et omega-6 végétaux: huile de lin, de colza, poissons gras extra-frais, huile d’onagre ou de bourrache… Cela permettra de favoriser l’équilibre hormonal et diminuer le terrain inflammatoire
  • Chouchoutez votre microbiote ! Une flore digestive équilibrée vous permettra de mieux gérer les hormones et de produire une quantité normale d’enzymes DAO et MAO (plus de détails à ce sujet dans un prochain article)
  • Ayez une alimentation riche en vitamines du groupe B, notamment B6, B9 et B12. La B12 se trouve dans tous les produits animaux (viandes, poissons, œufs, produits laitiers). La vitamine B6 et la B9 se trouvent dans de nombreux produits (poissons gras, abats, volailles, pommes de terre, banane séchée, légumes verts à feuilles, légumineuses…)

 

Et vous, comment se passe votre cycle ? Est-ce que vous avez l’impression que certains symptômes apparaissent ou se renforcent à certaines périodes plus qu’à d’autres ?

 

Sources:

https://www.larabriden.com/

https://www.histaminintoleranz.ch

visuels: Fotolia