Pour terminer l’été en beauté, j’ai eu envie de vous offrir une recette « 100% plaisir » un peu originale… J’avais vu passer quelques recettes de cake à la polenta que j’ai eu envie d’essayer et d’adapter. L’adaptation a porté d’une part sur la suppression du gluten et des allergènes mais aussi sur la réduction de la matière grasse et du sucre pour arriver à une recette qui soit, certes gourmande, mais pas trop chargée en calories vides non plus 😉 (on ne me refait pas!)

PETIT FOCUS SUR LA POLENTA

La polenta est une semoule réalisée à base de farine de maïs. C’est une spécialité italienne qui se fait souvent en plat salé. Elle peut aussi entrer dans la composition de desserts sucrées (en remplacement de la semoule de blé dans la semoule au lait, par exemple).

Nutritionnellement parlant, hormis le fait d’être naturellement dépourvue de gluten, la polenta n’a que peu d’intérêt: index glycémique élevé (égal à 70 selon le site http://www.montignac.com), peu de protéines (8%), quasi dépourvue de fibres…En bref, c’est surtout une source de glucides qui auront tendance à apporter une énergie rapide et dont il ne faut pas abuser. Cela étant dit, la vie n’est pas fait que de teneur en nutriments et on ne va pas non plus tout s’interdire 😉 C’est pour ça que je l’appelle « recette 100% plaisir ».

La polenta se cuit souvent dans un liquide (eau, lait…) pour qu’elle puisse gonfler. Elle peut également se cuire comme une farine, dans une préparation au four. Elle apportera alors une texture un peu plus granuleuse qu’une farine, qui permet d’apporter un peu de changement et surtout une belle couleur jaune à votre gateau.

RECETTE DU GATEAU DE POLENTA

Temps de préparation: 20 min     | Temps de cuisson: 1h     | Sans gluten, sans lait, sans fruits à coque, végétarien

PRÉAMBULE: EXPLICATIONS SUR QUELQUES CHOIX NUTRITIONNELS

Les recettes que j’ai trouvées étaient bourrées de beurre. J’ai toujours le défaut (mais en est-ce vraiment un?) de diminuer le gras dans mes recettes pour ne garder que ce qui est purement nécessaire. Le beurre, ou la matière grasse en général, joue plusieurs rôles:

  • le goût (goût de la matière grasse elle-même et support pour les autres arômes),
  • la texture, notamment l’apport de moelleux ,
  • la conservation du produit (capacité a rester moelleux dans le temps).

Je ne supprime jamais entièrement le gras d’une recette pour ne pas dégrader les propriétés organoleptiques du gateau mais aussi parce que les matières grasses ont leurs intérêts nutritionnels. Elles apportent leur lot de vitamines (A, E, D) et notre corps à besoin de ces matières grasses pour bien fonctionner! Par contre, j’essaye au maximum de ne pas trop en mettre car la cuisine française est souvent très (trop) riche. La quantité utilisée pour cette recette permet de garder le gateau jusqu’à une semaine et d’avoir une texture et un goût très appréciables… Vous me direz ce que vous en pensez!

sucre-réduction du sucreIdem pour le sucre. Les recettes initiales comptaient près de 200g de sucre pour un gateau. Ce qui fait près de 25g de sucre/part…donc bien trop. Je l’ai donc diminué de moitié et je l’ai remplacé par du sirop d’érable (moins raffiné, il apporte un petit gout en plus et des minéraux). L’ajout de fruits (ici framboises mais cela pourrait être des cerises, plus sucrées, ou d’autres fruits) et d’arômes permet de contrebalancer cela et d’équilibrer la saveur de ce gateau. Vous êtes bien sûr tout à fait libre de rajouter un peu de sucre si vous en ressentez le besoin. Je vous encourage cependant à goûter et à vous habituer à diminuer peu à peu les quantités de sucres que vous avalez. La société actuelle et l’industrie agroalimentaire nous « gavent » littéralement de sucre depuis notre enfance, ce qui est la cause de nombreux problèmes de santé et maladies métaboliques. Mais c’est un vaste sujet qui fera l’objet d’un futur article…

LES INGREDIENTS POUR UN CAKE

  • 4 oeufs
  • 100 g de sucre de canne complet (muscovado) ou de sirop d’érable
  • 60 g d’huile d’olive (peut être remplacée par de l’huile de coco ou du beurre)
  • 200 g de polenta
  • 100 g de farine sans gluten (sarrasin, amaranthe, souchet) ou de farine de petit-épeautre (céréale ancienne qui contient du gluten mais en moindre quantité que le blé et généralement mieux toléré)
  • 25 g de fécule de pomme de terre ou de maïs
  • 160 mL de lait végétal
  • 1 cuillère à café rase de bicarbonate de soude ou 1/2 sachet de levure chimique sans gluten
  • zeste d’un citron bio + jus 
  • 500 g de framboises (ici surgelées)
  • optionnel: 1/2 cuillère à café de psyllium (je trouve que cela permet d’avoir un cake qui ne s’émiette pas et cela rajoute des fibres au cake. On en trouve dans certains magasins bio)

PREPARATION DU CAKE DE POLENTA SANS GLUTEN

Préchauffez votre four à 180°C (thermostat 6). 

Fouettez les œufs avec le sucre ou le sirop d’érable. Versez l’huile et le jus de citron sur la préparation et mélangez. Ajoutez ensuite la polenta, la farine, la fécule, le bicarbonate (ou la levure), le psyllium et le zeste de citron. Mélangez de nouveau jusqu’à obtenir une pâte homogène et un peu liquide (en fonction de votre polenta et de la farine que vous avez choisi vous pourrez être amené à ajouter un peu plus de lait végétal si la préparation est trop compacte). Ajoutez enfin les framboises congelées à votre préparation et répartissez-les délicatement dans la pâte.

Chemisez le fond d’un moule à cake avec du papier cuisson, sauf si vous utilisez un moule en silicone. Versez la pâte dans le moule et enfournez 1h environ. La surface doit être dorée et le cake cuit à l’intérieur (plantez la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche). Démoulez ensuite le cake et placez-le sur une grille ou une assiette pour qu’il refroidisse.

Il n’y a plus qu’à déguster! Le cake se conserve jusqu’à 5-6 jours dans un récipient hermétique. S’il fait chaud, je vous conseille de le placer au réfrigérateur après 3 jours car les fruits risquent de se gâter un peu et de prendre un mauvais goût.

Si vous cherchez des recettes saines et gourmandes, alors ne ratez pas mon dernier e-book!