J’ai appris à apprécier la saveur de la patate douce seulement récemment…mais depuis je ne peux plus m’en passer ! En plus on peut la cuisiner de multiples manières : en purée (le plus classique), en frites au four, en gnocchis, …et dans des pains ! Outre sa saveur légèrement sucrée, la patate douce a également de nombreux bénéfices pour notre santé. Pour en savoir plus, lisez la suite !

LES ATOUTS SANTE DE LA PATATE DOUCE

 La patate douce se consomme comme la pomme de terre, mais elle n’est pas du tout de la même famille (même si c’est également un tubercule, la ressemblance s’arrête là). Il en existe plus de 500 espèces qui vont du blanc au pourpre pour ce qui est de la couleur de la chair. La plus commune sur nos étals est celle à chair orange.

La patate douce est le végétal le plus riche en bêta-carotène, devant la carotte et l’oseille (presque 3 fois plus de bêta-carotène dans la patate douce que dans la carotte cuite !!!!).  Elle  a donc un fort pouvoir antioxydant et est bénéfique pour la santé de nos yeux et de notre peau (protège de l’attaque des radicaux libres). Plus la patate douce est foncée (couleur pourpre), plus elle sera riche en antioxydants. Pour optimiser l’absorption du bêta-carotène par votre corps, il faudra lui associer une source de matière grasse (huile d’olive, de colza,…) lors de la cuisson ou juste avant de la déguster.

Ses autres atouts ? C’est une bonne source de fibres et de minéraux (potassium, magnésium, cuivre et fer). Elle a également un index glycémique bas (autour de 45 contre 65 pour la pomme de terre vapeur), ce qui la rend particulièrement intéressante pour tout le monde 😉

LA RECETTE DU PAIN SANS GLUTEN A LA PATATE DOUCE

LES INGREDIENTS POUR UN PAIN

  • 1 patate douce bio (à chair orange) ~200g
  • 145 g de farine de sarrasin ou un mélange farine de souchet et farine d’amarante (ou autres !)
  • 1 cuillère à soupe de Psyllium (optionnel – si vous n’en avez pas, ajoutez 1 cuillère à soupe de farine de sarrasin)
  • ½ cuillère à café de levure chimique sans gluten (ou de bicarbonate de soude mélangé à 1 cuillère à soupe de jus de citron frais)
  • ½ cuillère à café de fleur de sel
  • 35 g de graines de courge
  • 35 g de graines de tournesol
  • 40 g de raisins secs (ou noisettes ou abricot secs ou figues…)

LA PREPARATION

Préchauffez votre four à 180°C.

Percez la patate douce avec une fourchette et placez-la sur grille de votre four recouverte de papier cuisson. Faites-la cuire environ 45 min (ou plus si nécessaire, il faut qu’elle soit tendre à cœur). Laissez-la refroidir et pelez-la. Cette étape peut être réalisée la veille si besoin.

Récupérez 200g de chair de votre patate douce et écrasez-là à la fourchette. Dans un grand bol, mettez votre chair écrasée et ajoutez le reste des ingrédients, sauf les graines.  Malaxez à la main ou la fourchette jusqu’à obtenir une pâte lisse et homogène (comme une pâte à pain). Elle doit être très peu collante. Si c’est le cas, ajoutez un peu de farine.

Si vous ajoutez des fruits séchés, pensez à les mettre à tremper dans de l’eau tiède 15 min avant. Égouttez-les bien puis ajoutez les à la pâte. Ajoutez également  les graines et malaxez à nouveau pour les faire pénétrer au cœur de la pâte.

Préparez une plaque recouverte de papier sulfurisé. Avec des mains farinées, formez un pain avec la pâte et déposez le sur votre plaque. Enfournez à 180°C pour 40 minutes jusqu’à obtenir une jolie croûte dorée (enfoncez un  couteau : il doit ressortir sec).

Laissez refroidir avant de découper. Il se conserve à température ambiante (dans une boite hermétique ou un torchon) pendant environ 5 jours.

 

J’espère que cette recette vous aura plu. Elle est idéale pour ceux qui souhaitent éviter le gluten ou tout simplement essayer des aliments différents et sains! Pour moi, c’est un véritable pain de sportif, qui peut aussi bien être consommé le matin au petit déjeuner ou quand on a un petit creux…

N’hésitez pas à découvrir nos autres recettes ou nos derniers articles de blog!