L’été arrive et bien sûr les magazines regorgent de conseils pour perdre du poids, souvent plus idiots les uns que les autres. Et que dire des marques qui mettent en avant les substituts de repas pour perdre du poids rapidement ou encore les  programmes qui vous fournissent de « succulents repas » (lol) pendant X mois et vous promettent monts et merveilles ? Dans cet article un peu coup de gueule, j’ai eu envie de vous mettre en garde contre les « sirènes du marketing » et les méthodes faciles et rapides pour perdre du poids. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est aussi inutile que néfaste pour votre organisme et votre santé ! Vous croyez que j’exagère ? Alors lisez la suite…

POURQUOI LES REGIMES SONT-ILS MAUVAIS ?

« L’EFFET YO-YO »

Une perte de poids basée sur une diminution drastique des  ou sur la quasi élimination d’une famille entière de nutriments va entraîner un amaigrissement rapide mais qui s’accompagnera immanquablement d’une reprise de poids, souvent plus importante.

Pourquoi ? Parce qu’une diminution calorique met nos cellules en état de stress. Celles-ci qui vont réagir en restockant de la graisse lors du retour à une alimentation normale. Ce phénomène vient de notre génétique : à l’époque de l’homme préhistorique, cela permettait aux individus de résister aux aléas climatiques et aux périodes de disettes …

LES REGIMES DÉSÉQUILIBRENT A TERME NOTRE ORGANISME

Pour fonctionner, notre corps à besoin de calories (=énergie) apportées par les différents types d’aliments, mais se contenter d’associer ce que l’on mange à leur valeur calorique est erroné. C’est comme avoir une voiture et se dire qu’y mettre 40L de Super ou 40L de Diesel c’est la même chose !

1 calorie 1 calorie (en d’autres mots, toutes les calories ne se valent pas !)

Notre corps a besoin d’une alimentation équilibrée en glucides, lipides, protéines, fibres, vitamines et minéraux pour bien fonctionner. En éliminant certaines catégories d’aliments, on se prive de certains minéraux, vitamines et fibres.

Par exemple :

Un régime pauvre en matière grasse peut entraîner un manque d’énergie pour les entraînements longs (pour tout ce qui est sports d’endurances). C’est un régime qui est également néfaste pour le fonctionnement général de notre corps, surtout s’il est mené sur plusieurs mois. En effet, les acides gras que nous ingérons sont utilisés par notre corps pour synthétiser nos hormones. Ils entrent aussi dans la composition des membranes cellulaires et un déséquilibre ou un manque d’acides gras peut avoir un effet négatif sur le fonctionnement et la communication cellulaire. Un manque d’acides gras polyinsaturés, comme les oméga-3, jouera négativement sur l’inflammation cellulaire et pourra générer un terrain pro-inflammatoire. Enfin, les matières grasses aident aussi à absorber certaines vitamines liposolubles (A, E, D). Consommer trop d’aliments allégés en matière grasse (voir sans matière grasse), vous fera passer également à coté de toutes ces vitamines.

Les régimes hyper-protéinés (ex : Dukan) et pauvres en glucides : vont nécessiter une période d’adaptation pour que le corps utilise la graisse comme seule source d’énergie. En attendant, cela créera une forte fatigue, des migraines ou d’autres troubles. Si ce type de régime est maintenu trop longtemps (surtout Dukan), il entraîne un risque important de carences si on n’y prend pas garde. Il est très acidifiant pour le corps et fatigue les reins avec un excédent de protéines. Bref, je les déconseillerais à tout point de vue.

Mais alors que doit-on faire si on souhaite perdre du poids ? Pour moi la seule façon est de réaliser un rééquilibrage alimentaire en profondeur et prendre de nouvelles habitudes. Manger mieux doit devenir un mode de vie et pas juste l’affaire d’un mois.

PERDRE DU POIDS SANS REGIME : LE RÉÉQUILIBRAGE ALIMENTAIRE

Quand j’accompagne mes clients pour un rééquilibrage alimentaire, j’étudie leurs habitudes et je leur propose en fonction de cela une série de « petits pas », de petites habitudes à mettre en place au fur-et-à-mesure du temps. C’est un processus qui prend du temps mais qui permet d’installer ces habitudes dans le temps et donc d’avoir quelques chose de durable.  Si vous avez envie d’essayer par vous-même, voici

  • 1ère étape : on évite le grignotage ! 65% des français grignotent entre les repas…c’est énorme, non ? Les causes sont nombreuses mais cela est souvent du grignotage émotionnel (on mange par ennui, parce qu’on est stressé, angoissé, énervé, etc…). Je ferais surement un article rien que sur ce point, mais déjà vous pouvez essayer de noter le type d’émotion qui vous anime lorsque vous grignotez et trouver une alternative au fait de manger. Cela peut-être boire une gorgée d’eau ou mâcher un baton de réglisse au lieu de prendre un bonbon, ou aller vous aérer pour vous calmer au lieu de sauter sur la tablette de chocolat. Bref, prendre conscience de son envie de grignoter et mettre en œuvre une ‘parade’ peut déjà être un bon départ.
  • 2ème étape : on revoit son petit déjeuner. On troque le pain blanc, la confiture, les céréales transformées (même type Special K) par un petit déj’ à base de protéines, de bonnes graisses et de bons glucides (plus de détail ici).
  • 3ème étape:  on fait la part belle aux glucides à IG bas (céréales complètes, patate douce, légumineuses) et on limite les produits riches en sucres ajoutés. Si vous voulez plus de détail sur cette notion d’index glycémique, lisez donc cet article.
  • 4ème étape : on se met aux fourneaux et on remplace les produits industriels par du ‘fait maison’ dans lequel on choisit soigneusement les ingrédients. Ça prend un peu plus de temps, mais ça coûte souvent moins cher (et meilleur) ! Et oubliez tout de suite les régimes type « Comme J’aime » (pour ne pas les citer…) qui, en plus de vous faire avaler des plats pauvres en gout et en vitamines, vous garantissent de reprendre vos mauvaises habitudes initiales une fois le programme fini! 
  • 5ème étape : on anticipe ses repas et en-cas pour avoir ce qu’il faut dans le sac et éviter de sauter sur le Kébab du coin ou la barre chocolatée du distributeur. On prend un petit pot avec des amandes et des fruits secs pour parer aux petits creux.
  • 6ème étape : on mange plus lentement et on mastique bien.  Cela permet de mieux digérer et nous donne une meilleure sensation de satiété.
  • 7ème étape : on se fait plaisir et on reste zen ! Le stress peut nous faire prendre du poids ou nous pousser à grignoter. Alors yoga, sophrologie, méditation…essayez la méthode qui vous convient le mieux !

POUR CONCLURE SUR LES MÉTHODES A LA MODE POUR PERDRE DU POIDS

Vous l’aurez compris, je suis opposée aux régimes (et de plus en plus de nutritionnistes également) et préfère parler de rééquilibrage alimentaire où on cherchera à améliorer la QUALITE de ce qu’on mange plutôt que de se focaliser sur les calories.

Il n’y a pas d’aliments à bannir, l’alimentation doit être la plus variée possible et laisser un peu de place aux aliments ‘plaisir’ une fois par semaine: un croissant, une portion de frites ou un soda, par exemple

Et par pitié, évitez les les produits alimentaires « Light » ou « allégés » : les édulcorants sont mauvais pour la santé et souvent le gras est remplacé par du sucre et des texturants…Mieux vaut ajouter moins de crème fraîche à son plat que de mettre de la crème 0% 😉

Enfin, si vous avez envie d’être accompagné pour mettre en place les stratégies de perte de poids qui VOUS conviennent, alors contactez moi !