Les tendinites ou tendinopathies peuvent avoir plusieurs causes : mécaniques (‘mauvais’ geste répétitif, déséquilibre postural, perte de mobilité articulaire,…), relevant souvent du traitement par un ostéopathe ou une correction par des semelles, matériel (chaussures mal adaptées,…) ou alimentaires. L’influence de notre alimentation est souvent sous-estimée, voire complètement oubliée. C’est un tort car un grand nombre de tendinites chroniques trouvent justement leur cause (et donc leur traitement !) dans notre alimentation. Voici ce que la micronutrition nous dit dans ce domaine… 

1ERE CAUSE FRÉQUENTE DES TENDINITES : UN MANQUE D’HYDRATATION

hydratation et tendinitesLa principale erreur d’ordre diététique qui puisse favoriser la survenue d’une tendinite peut facilement se corriger, puisqu’il s’agit tout simplement d’un manque d’hydratation. En effet, tout déficit en eau, par exemple survenant en cours d’effort, se répercutera immédiatement sur certains tissus. Le tendon est un tissu très hydrophile mais mal irrigué. Il souffrira donc davantage en cas d’hydratation insuffisante. Ce manque d’eau se traduit par une rigidité accrue, combinée à une accumulation de certains déchets. Il est donc indispensable de s’hydrater suffisamment, non seulement pendant l’effort mais également à distance des exercices (avant ET après) pour prévenir les tendinopathies.

2e CAUSE : LES ‘INTOLERANCES’ ALIMENTAIRES

On les appelle intolérances, mais il s’agit en réalité d’allergies retardées de type III, liées aux IgG (oui, je sais, un peu long et ronflant comme description !). Les allergies classiques sont liées aux IgE. On parle « d’allergies retardées » car elles occasionnent des symptômes inflammatoires, dont les tendinopathies, dans les 3h à 3 jours après l’ingestion d’un aliment déclencheur (céréale contenant du gluten, protéine de lait, protéine de soja, amandes, œufs,….selon les gens). Lorsqu’un aliment déclencheur passe la barrière intestinale sans être convenablement digéré (en cas d’hyperperméabilité intestinale), il va engendrer une réponse immunitaire, impliquant la sécrétion d’immunoglobulines de type G (IgG) puis va chercher à détruire ce corps étranger. Cela génère une réponse inflammatoire. Si cette réponse inflammatoire est répétée (occasionnée par la consommation régulière de cet aliment déclencheur), elle peut se traduire par une inflammation locale au niveau d’un tendon (=> tendinite), d’une articulation (=>bursite, arthrose),…

Pour le nutritionniste Denis Riché, et pour moi, c’est une des causes les plus fréquentes chez les sportifs de haut niveau. J’ai d’ailleurs pu en faire l’amère expérience : Au bout de 3 jours de randonnée, je n’arrivais plus à avancer à cause d’une tendinite sur chaque tendon d’Achille, au niveau ou la chaussure appuyait à chaque pas. J’ai bien sûr d’abord pensé  à un problème de chaussure…mais je les portais déjà depuis plusieurs années et elles n’avaient jamais causé le moindre problème.  Après un test d’hypersensibilité alimentaire et une éviction ciblée de certains aliments, je me suis aperçue que c’était le quinoa qui générait chez moi ce type de problème. Effectivement, j’en avais consommé à peu près tous les jours lors de cette semaine de randonnée ! 

3E CAUSE: UNE ALIMENTATION TROP ACIDIFIANTE

alimentation acidifianteJe ne vais pas trop m’appesantir sur ce point qui a déjà été abordé en détail dans un précédent article. Une alimentation trop acidifiante est une alimentation pauvre en fruits et légumes et riche en protéines, notamment en protéines animales _ viande, poisson, œufs et fromages_, en produits salés, en féculents et en sucres raffinés.

Un organisme confronté longtemps  à un excès de charges acides va devoir aller piocher dans ses réserves, à savoir les os, pour y prélever les sels de calcium et de magnésium qui vont tamponner le milieu et rééquilibrer le pH. Ces sels calciques et magnésiens ainsi déstocké seront ensuite éliminés par les reins mais pourront également se loger au niveau des articulations ou des tendons, générant ainsi douleurs articulaires, tendinites, etc Ce phénomène sera accentué en cas d’hydratation insuffisante.

4e CAUSE : LE STRESS OXYDATIF

L’activité physique intense, de même que le stress, la pollution ou le simple fait de respirer et digérer, occasionne un stress oxydant. En soi, c’est un phénomène naturel indispensable à notre adaptation et donc à notre survie. Le problème c’est quand notre corps ne peut plus faire face à l’excès de radicaux libres ainsi formés. Ils vont alors s’accumuler et entraîner des lésions cellulaires et tissulaires. Pour les contrer, il est indispensable d’apporter des antioxydants à notre corps en quantité suffisante. Vous trouverez plus de détail à leurs sujets dans cet article.

5E CAUSE: UN PROBLÈME LIE AU FOIE

Cette cause est notamment citée par le Dr Denis RICHE à plusieurs reprises. On retrouve d’ailleurs ce lien foie-tendons en médecine traditionnelle chinoise : les tendons font partie du même pôle énergétique que le foie. Lorsqu’il y a un dysfonctionnement au niveau de ce dernier, cela peut donc se répercuter sur les tendons et donc engendrer des tendinopathies.

Plusieurs choses peuvent occasionner un ‘blocage’ au niveau du foie.

Le premier est bien sûr l’insuffisance hépatique qui se traduit par une élévation du taux sanguin de bilirubine et d’acide lactique mesuré après l’effort. A l’origine de cette anomalie figurent souvent les traces d’une ancienne hépatite virale mal soignée.

Il existe également une agression du foie par des molécules toxiques (pesticides, colorants, dioxyde de titane et autres nanoparticules, métaux lourds,…) apportées par notre alimentation, par l’air que nous respirons ou encore par les cosmétiques que ou sous appliquons sur la peau. Ces molécules sont censées être éliminées par le foie mais, en trop grand nombre, elles peuvent l’endommager et créer une inflammation, se répercutant sur nos tendons.

Enfin, le foie est le « bouclier de la colère et du stress » en médecine traditionnelle chinoise. Un stress mal géré ou des émotions trop fortes peuvent se somatiser au niveau du foie, entrainant un dysfonctionnement de celui-ci et se traduisant au niveau tendineux.

 

 

Comme vous avez pu le voir, les causes des tendinites sont nombreuses. Si vous souffrez de tendinopathies à répétition ou que vous n’arrivez pas à vous débarrasser de votre douleur, je vous conseille de commencer par consulter un bon ostéopathe (ou kinésiologue ou praticien formé à la posturologie). Si la cause ‘mécanique’ a été écartée, alors consultez votre micronutritionniste ou un autre professionnel de santé formé à la nutrition qui analysera la ou les causes possibles et vous orientera vers une prise en charge adaptée. Si vous souhaitez prendre RDV pour une consultation portant sur ce type de problème, c’est par ici.

Sources :

Guide nutritionnel des sports d’endurance de Denis Riche (2eme ed.) chez Vigot.

Cours de micronutrition et diététique sportive, Anthony BERTHOU, 2017

Biologie de terrain, initiation à la MTC, Cours du Dr STIEN- Institut de Biologie Nutritionnelle, 2018