La tendance des régimes « sans gluten » s’est beaucoup développée ces dernières années. On peut se poser la question: mode ou réelle nécessité ? Je vous avoue que cela fait plusieurs mois que je travaille sur cette question. Ayant été entre-temps diagnostiquée avec une sensibilité au gluten, j’ai un peu revu certaines de mes opinions. Pour en apprendre d’avantage sur les maladies liées au gluten et mettre fin aux idées reçues, lisez la suite  😛

 

LE GLUTEN : QU’EST-CE QUE C’EST ET À QUOI ÇA SERT ?

Le gluten n’est pas un glucide, c’est un groupe de protéines se trouvant dans les céréales telles que le blé, le seigle, l’orge, l’épeautre et le petit-épeautre, l’avoine et le kamut. Le gluten est très utile en panification car il permet de former un réseau élastique qui emprisonne les bulles d’air à la cuisson et qui est donc responsable de la texture moelleuse et aérée du pain et des brioches. L’industrie alimentaire utilise également le gluten dans de nombreux autres produits pour ses propriétés de ‘liant’ (charcuterie, sauces, desserts…).

POURQUOI DEVRAIT-ON EVITER LE GLUTEN ?

Les détracteurs du gluten (parmi eux des nutritionnistes renommés) reprochent au gluten moderne d’être ‘toxique’ pour nos intestins. En effet, le gluten que nous trouvons dans nos céréales modernes n’a plus grand-chose à voir avec ce que l’on trouvait à l’origine et notre corps n’y serrait pas adapté (du moins pas tout le monde). Et oui, les sciences agronomiques sont passées par là pour obtenir des céréales ayant un gluten de plus en plus fonctionnel (=panifiable) et des céréales ayant un meilleur rendement (donc des épis plus gros, plus de gluten dans les grains…). De plus avec la multiplication de l’utilisation du gluten, notre corps est soumis à cette molécule à longueur de temps. A force cela entrainerait des réactions au niveau de notre intestin (augmentation de la perméabilité intestinale, intolérances croisées avec d’autres protéines…).

LES PROBLÈMES DE SANTÉ LIÉS AU GLUTEN

Il en existe de 3 types:

  • La maladie cœliaque: il s’agit d’une affection auto-immune héréditaire qui touche environ 1% de la population. En cas de maladie cœliaque, le système immunitaire réagit anormalement en présence de gluten, ce qui déclenche l’inflammation de la paroi intestinale et la rend perméable. Cela réduit l’absorption de nombreux nutriments comme le fer, le calcium et certaines vitamines. La maladie cœliaque n’est diagnostiquable que grâce à une biopsie (une prise de sang seule ne sera pas suffisante).
  • L’allergie au gluten: elle se caractérise par une action immunitaire assez rapide (crise d’asthme, irruption cutanée…) en réponse à l’ingestion de protéines constitutives du gluten.
  • La sensibilité au gluten: elle est souvent plus difficile à détecter, car elle n’est pas instantanée comme dans les deux cas précédents. Elle peut se déclarer sous forme de douleurs ou ‘désagréments’ intestinaux (diarrhée, ballonnements, constipation) mais aussi par des problèmes éloignés de la sphère intestinale (migraines, acné, douleurs musculaires…) qui peuvent être également dus à de nombreuses autres causes! Une prise de sang permettant de doser les anticorps IgG spécifiques permet de confirmer (ou non) cette sensibilité. Attention, tous les laboratoires d’analyses ne font pas ce test ! Selon les études, de 3 à 35% (!!!) de la population souffrirait de sensibilité au gluten.

L’éviction totale du gluten est nécessaire à vie pour les cas de maladie cœliaque et d’allergie au gluten. Pour la sensibilité au gluten c’est un peu différent. Dans ce cas, il est en général recommandé de bannir le gluten de son alimentation pendant 6 mois avant de pouvoir, éventuellement, recommencer à en manger un peu, mais pas à tous les repas. Certains nutritionnistes préconisent l’arrêt total même en cas de sensibilité.

Remarque : pour ceux et celles qui évitent toute présence de gluten, nos barres Natur’Move ne contiennent aucune céréale et sont donc naturellement sans gluten. Elles sont également produites dans un atelier qui n’utilise aucune source de gluten !

 

LES IDEES REÇUES CONCERNANT LE GLUTEN

  1. SUPPRIMER LE GLUTEN PERMET DE PERDRE DU POIDS => OUI…ET NON

Oui, certaines célébrités clament haut et fort que le sans gluten est le régime miracle…Mais bon, comme dans tout régime dans lequel on supprime certains aliments que l’on consomme au quotidien (ici tout ce qui est pain, gâteaux, biscuits, céréales souvent à haut IG…), forcément on va perdre du poids!  Mais vous conviendrez que cela n’est en rien dû au gluten (faites la meme chose en supprimant tous les produits laitiers, vous arriverez sans doute à la même conclusion). Sans compter que si derrière on remplace petit à petit nos produits habituels par des alternatives du commerce dites « sans gluten », je vous parie que vous allez vite reprendre les kilos perdus. Si votre objectif est de perdre du poids, il serait donc plus efficace de repenser et rééquilibrer globalement votre alimentation…

  1. UN REGIME SANS GLUTEN EST PLUS SAIN => PAS FORCEMENT !

Plusieurs études ont en effet démontré que de nombreuses alternatives « sans gluten » proposées par les industriels de l’alimentaire contenaient souvent plus de matières grasses et/ou de sucres que les produits standards. Pour avoir suivi un régime sans gluten pendant plusieurs mois, je me suis aussi aperçue que la valeur nutritionnelle des produits sans gluten du commerce était souvent plus faible: peu de fibres (normal, on remplace la farine de blé qui contient quelques fibres par de l’amidon qui n’en contient pas), moins de minéraux et absence de certaines vitamines que l’on retrouve habituellement dans les farines de blé. En plus, si vous remplacez vos produits habituels (pâtes, pain, biscuits, pâtes à tarte…) par des alternatives sans gluten, vous allez faire le plein d’amidon de maïs (pour certains mauvais aussi à forte dose) et surtout de texturants (gomme de guar, xanthane,…) qui servent à compenser la texture initialement apportée par le gluten. Je ne dis pas que ces molécules sont nocives, mais en consommer à longueur de temps est pour moi aussi mauvais que d’avaler du gluten à forte dose!

Donc si vous voulez suivre un régime sans gluten qui soit effectivement sain, je vous recommande de favoriser le ‘fait maison’ avec des farines complètes (en essayant de les varier) et en limitant l’utilisation de guar, xanthane et autres. Et n’essayez pas de vouloir reproduire à tout prix les produits que vous aviez l’habitude de manger, essayez de changer vos habitudes et de découvrir de nouvelles recettes naturellement sans gluten 😉  

Maintenant, pour répondre à la question « est-ce qu’un régime sans gluten est plus sain qu’une alimentation standard », je dirais cela dépend de vous (ou plutôt de si votre corps le tolère bien ou pas !).  Si vous n’avez pas de sensibilité particulière, à priori non. Maintenant si vous éprouvez des douleurs musculaires, une acné très récalcitrantes, des migraines ou d’autres douleurs chroniques, pourquoi ne pas essayer d’enlever tous les produits contenant du gluten pendant au moins 2 mois et voir si vous sentez des différences ou pas ? Il est important de savoir écouter son corps…

 

J’espère que ce petit article vous sera utile et répondra à certaines de vos questions. Mon objectif en l’écrivant n’a pas été de critiquer les personnes ayant fait le choix d’éliminer le gluten de leur alimentation, mais plutôt d’éviter à certaines personnes de le faire pour de mauvaises raisons et aux autres de le faire en prenant conscience des ‘défauts’ de ce type de régime. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas et envoyez moi un petit commentaire via le formulaire ci-dessous  🙂